AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

❝ Did I ever tell you how much I love their friendship? ❞ .. DROPHAA.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

avatar

“ Invité ”




MessageSujet: ❝ Did I ever tell you how much I love their friendship? ❞ .. DROPHAA. Ven 28 Oct - 22:16



i'm your private hell




Les examens était au rendez-vous , tous les élèves avaient tous le nez dans leurs bouqin à mémoriser leurs cours. En moin de deux jours le lycée était devenue un nid à intello , plus personne ne s'amuser ou ne riait. Un seul faux pas et il se retrouver à passer une année de plus dans ce trous pourris qu'est Mckinley. De voir toute ses cheerios réviser à la dernière minute n'était plus un étonnement c'était si previsible elle n'avais jamais rien écoute de toute l'année et voilà qu'à la dernière minute elle se metter à faire leur devoir et de lever là main en cours au lieu de se raconter leur vie sur des morceau de papier. Cela fit rire notre jolie brune du moment , Cléophaa , faisant partit des meilleures élèves de sa classe , ainsi que directrice de la troupe de théâtre la jolie brune n'avais rien a crainde des éxamens ce qui l'as laissa donc un temps fous pour faire ce qu'elle avais envie de faire.

La journée avait débuter comme toute les autres , elle se faisait ramener en voiture par son frère Lewis , à peine sortit de la voiture se faisait rejoindre par sa meilleure amie Alexis et en trainnant dans les couloirs en profiter pour saluer sa deuxième meilleure amie Rachel. Elle débuta par un cours de maths , suivie d'une heures et demi de physique chimie et terminer sa mâtiner à onze heures et demie. La journée était assez calme , elle n'avais pas vue Drew de la journée il était sûrement avec une fille sous les gradins ou je ne sais ou ce qui la rendez légèrement jalouse.
Apres le déjeuner , elle avait deux heures de sport , ayant finit plus tôt elle était sur le terrains avant tout le monde , profitant du grand jardin pour faire quelque étirement lorsque le cours commença Drew avait enfin fait son apparition , le temps qu'il débarque sur le terrain tout les regard était tourner vers lui , même ceux de la prof de sport ça en était hallucinant. Cléo se retourna a son tours mais pas pour l'admirer comme toute ses pauvres filles mais parce qu'il avais poser sa main sur son épaule et que c'était mal-polie de ne pas salue quelqu'un qu'on connait.

Elle se redressa donc pour lui faire une bise sur la joue avant d'aller sur le banc attendre son tours avec les autres. Drew n'avais pas fait de jeu de mot sur son coup d'un soir aujourd'hui ce qui étonna notre petite brune , c'était dans les spécialité de celuil-ci de se venter de ses conquête ce qui transformer toute ses discutions avec Cléo en gros délire ! C'était devenue un reflex pour elle d'avoir son portable dans la poche , quand d'un coup la vibration d'un message la fit sursauter.

De DrewnetNouveau message.
→ Cléo , rejoint moi à l'infirmerie NOW !
Elle esquissa un sourire et ce lever pour simuler un mal de ventre. Elle rejoigna rapidement l'infirmerie dans les minutes qui suivait.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Call me God

avatar


♫ Je suis la depuis le : 26/10/2011
♪ Nombre de slushs : 703
♪ Age : 23
♪ Localisation : Lima


We got the beat
♪ LA Gleebox:
♪ Libre pour un rp ?:
♫ Tu es plutôt quoi ?:




MessageSujet: Re: ❝ Did I ever tell you how much I love their friendship? ❞ .. DROPHAA. Sam 29 Oct - 21:29

    Ha...vient on se casse pour discuter x)


    Aujourd’hui s’annonçait une journée plutôt cool. Je commençais vachement tard et par sport en plus de cela. Autant vous dires que je n’avais pas du tout envie d’y aller, mais autant partir au lycée que glander tout seul chez moi, alors que le reste de mes potes se trouvaient justement au lycée.
    Je m’étais quand même réveillé à neuf heures au plus tard pour me mettre en forme et me mettre dans le bain des cours. Malgré que j’avais beau apprécier le sport, si je pouvais tout simplement me passer d’aller en cours et traîner à longueur de journée avec mes amis, ça me faciliterait la tâche. Alors, pour occuper ma journée, j’avais pris un numéro au choix dans me répertoire de mon téléphone portable, et finis par l’appeler pour lui donner rendez-vous, juste histoire de la galocher et de mieux commencer ma journée. C’est pourquoi, j’avais soigné mon allure. Bon, il faut dire que je fais toujours attention à mon allure, quoi qu’il arrive.

    J’étais parti tranquillement dans un endroit avec cette fille que j’avais dut croiser lors d’une soirée, mais je ne serais incapable de vous dire quand. Nous avions passé un bon moment ensemble, mais je ne lui avais pas laissé le temps de prononcer quelques mots, que ma bouche c’était collé à la sienne. Le silence est l’une des plus belles conversations à mes yeux. Je n’avais pas été jusqu’au bout avec cette fille et avait fini par l’abandonné sur ce banc, alors que je venais tout juste de la tripoter d’un peu partout. Elle finirait par très vite sans remettre.
    Nous avions quand même pas mal profité, entre bouteilles de whisky et bouteilles de vodka, nous nous étions pas mal amuser. Je ne crois pas que j’étais en état de participer au cours de ce sport, quant bien même je le voudrais. Alors que j’abandonnais cette pauvre fille qui avait l’air totalement perdue, je décidais de passer aux choses sérieuses et d’envoyer un message à ma meilleure amie qui commençait à me manquer.
    « Cléo, rejoint moi à l’infirmerie NOW ! »

    Je me dirigeais alors vers l’infirmerie, passant au passage vers le grand terrain où de nombreux visages s’étaient retournés vers moi à croire que j’avais assassiné quelqu’un alors qu’ils étaient tout justes en train de m’admirer. Surtout les filles en fait, mais j’avais pris l’habitude et ses nombreux regards sur moi ne me dérangeaient plus à présent. Pendant ma marche, je finissais l’une des bouteilles entamée, mais je finissais par la rejeter violemment par terre, entrant dans le bâtiment au premier étage, me dirigeant vers l’infirmerie. L’infirmière n’était pas encore là alors que je voyais déjà de loin, ma petite Cléophaa s’approcher tout doucement vers l’infirmerie. Elle m’avait écouté et avait pris la décision de sécher ce fameux cours de sport, un cours qu’on avait d’ailleurs en commun.

    « Cléo ! »

    Je souriais en la regardant. Simuler un mal de ventre était l’excuse la plus banale, mais aussi la plus accepté. Quant à moi, je n’avais rien simulé du tout, car j’avais délibérément séché mon cours.
    Je regardais ma meilleure amie de haut en bas et je devais dire que même dans son jogging qu’elle avait enfilé spécialement pour son cours, elle se trouvait magnifique. Bon, je devais chasser ses drôles de pensées de mon esprit, car ce n’était pas anodin tout de même et c’était d’ailleurs l’une des seules avec qui je n’avais pas été un vrai salaud et avec qui j’avais présenté un minimum de respect. Ce qui avait suscité pas mal de rumeurs, que j’avais pris le temps de démentir au fur et à mesure du temps, mais même après ça, le journaliste du lycée, continuait à persister. En même temps lorsqu’on voit sa tronche on a qu’un envie, lui exploser la tronche tellement qu’il représente le parfait blaireau de service.


♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪


"Dans tout l’univers, rien n’est plus important que le pouvoir. L’argent et la beauté n’ont d’intérêt que le pouvoir qu’ils nous procurent. Juste en dessous il y a le sexe. Donc sexe plus pouvoir égal... l’éclate totale !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar

“ Invité ”




MessageSujet: Re: ❝ Did I ever tell you how much I love their friendship? ❞ .. DROPHAA. Dim 30 Oct - 12:17



i'm your private hell




Faire semblant d'êtres malade , ce n'était pas le genre de chose que Cléophaa aimais faire elle était une élève modèle et ne séché jamais les cours si ce n'était pas vraiment important. Mais là c'était Drew , donc pour elle ça en valait là peine. Elle se diriger donc vers l'infirmerie accompagner d'un des deux délégué de la classe , à peine un pied dans l'infirmerie qu'elle aperçue Drew assit sur l'un des lits.

« Cléo ! » dit -il d'un ton étonner , comme si elle n'aurais pas eu le cran de venir. Drew était connue pour êtres un vrais salaud , un emmerdeur de première , un trous de cul , un briseur de cœur , les filles le craigne et l'aimais a la fois c'était un peu comme un dieu on ne savait jamais ce qu'il avais vraiment derrière la tête les rumeurs disais qu'il n'avais jamais eu d'amie féminin avant Alexis et Cléo , des coup d'un soir pas plus qu'il n'étais même jamais sortit avec une fille plus d'une nuit. Mais ça notre jolie brune s'en ficher royalement , elle conaissait les rumeurs et s'avais qu'il ne fallait jamais s'en fiait , elle n'avais pas peur de Drew parce que c'est son meilleur ami et qu'elle l'aime plus que tout dans ce monde même si parfois le sort qu'il inflige à ses fille l'écoeur c'est quand même un garçon qui a bon cœur , qui est drôle et qui ne mache pas ses mots , ce qui fait parfois rire notre petite Cléo. Elle s'assit donc près de lui et soupira longuement.

« Quel idée de rater le cours de sport , tu sais qu'elle nous note au moins ? » elle s’allongea comme une masse sur l'un des lits de l'infirmerie , gardons un œil sur son meilleur ami qui sente affreusement l'alcool. « Beuh , t'as encore abuser du whisky toi! » elle ricaner légèrement. Drew aimais l'alcool , les filles , la cigarette , tous d'une vie d'un play boy qui se respect , Cléo se senter parfois trop enfant pour lui elle n'avais jamais pris de cuite de toute sa vie et en avais peur de se faire engrosser alors qu'elle serais ivre morte. Elle ne l'avais jamais dit à Drew de peur de se faire moquer. « Alors , raconte moi ce que t'as fait hier soir !  »

Revenir en haut Aller en bas
Call me God

avatar


♫ Je suis la depuis le : 26/10/2011
♪ Nombre de slushs : 703
♪ Age : 23
♪ Localisation : Lima


We got the beat
♪ LA Gleebox:
♪ Libre pour un rp ?:
♫ Tu es plutôt quoi ?:




MessageSujet: Re: ❝ Did I ever tell you how much I love their friendship? ❞ .. DROPHAA. Dim 30 Oct - 16:40

    Ha...vient on se casse pour discuter x)


    Je m’étais cru sur le moment seul, alors que Cléophaa était accompagné d’une personne, une personne qui devait sûrement être le délégué. Il était d’ailleurs très vite reparti. Il devait sûrement être impressionné de me voir et avait pris la décision de nous laisser rien que tous les deux. Cela se comprenait tout à fait. Les délégués étaient souvent les plus intelligents et les plus responsables de la classe, il pensait déjà tout connaître de la vie, mais ils n’avaient sûrement rien vécu, comme les supers soirées. Je ne voulais pas jugé sans connaître les gens et encore moins être méchant, même si j’ai l’habitude, mais je ne faisais que constater avec ce qui dévoilait d’eux.

    Allongé sur l’un des lits qui se trouvaient dans l’infirmerie, je sentais alors quelque chose ou devrais-je dire quelqu’un, s’asseoir juste à côté de moi. Je savais très bien qui s’était vu que j’avais prononcé son prénom juste avant, très étonné de voir qu’elle m’avait obéit et qu’elle était venue sans broncher. En même temps, lorsque ça faisait trop longtemps que ne s’était pas vu, on faisait tout pour se voir, quitte à sécher les cours. Pratiquer le sèchement de cours n’était pas du goût de ma meilleure amie, mais qu’est-ce qu’elle ne ferait pas pour moi. Je la sentis se joindre à moi en s’allongeant à mes côtés tout en soupirant, comme si elle venait de courir un marathon. J’avais pourtant tout fait pour lui éviter le cours de sport, elle devrait d’ailleurs me remercier, mais bon pour ça je pouvais encore attendre un peu.
    Je collais ma tête contre la sienne les yeux fixant le plafond comme si il y avait quelque chose de salle collé dessus.

    Sa phrase me sortie de ma rêverie pour partir dans un petit fou rire. C’était fou comme certaine personne pouvait être autant accroché au cours et ne pouvait pas supporter de sécher surtout lorsque c’était noté. Bon c’est vrai que c’était embêtant pour la suite surtout lorsqu’on à pas de justificatif, mais son problème à elle était réglé vu qu’elle était en ce moment-même, à l’infirmerie même si la prof se douterait bien que l’infirmière ne le retiendrait jamais pendant deux heures. Quant à moi…j’étais dans la merde comme toujours, mais je trouverais bien une excuse bidon. « Allez déstresse ! On a une excuse, on se sent pas bien et puis tu ne vas pas me dire que tu ADOOOOORE le sport, car j’aurais du mal à te croire en fait » Un énorme sourire s’affichait sur mon visage me moquant gentiment d’elle.

    J’avais peut-être eu le malheur de parler trop proche d’elle, car l’odeur du whisky c’était fait ressentir. Si je voulais passer incognito et dire que j’avais été un enfant très sage aujourd’hui c’était un peu raté, mais bon elle me connaissait maintenant et savait très bien quel genre de garçon j’étais. Le parfait stéréotype du bad-boy ; tout ce que Cléophaa déteste. Le dicton « les opposés s’attirent » n’est peut-être pas un mensonge en fin de compte.
    Je soufflais sur ma main et l’approchais de mon nez pour savoir si effectivement je sentais fort l’alcool et elle ne s’était pas trompé. « Ha oui effectivement. C'est qu'il n’y avait plus de jus d’orange chez moi » Dis-je en guise d’auto-défense même si je savais très bien que je n’avais aucun compte à lui rendre. J’espérais juste que ce sera la seule personne qui découvrira mon état, car sinon j’étais mal barré si un enseignant venait de découvrir que j’étais très loin d’être sobre. D’ailleurs, en essayant de me relever ayant marre de rester allongé, car cela faisait plus de dix minutes que je me trouvais dans cette position, je sentais légèrement ma tête tournée, mais c’était raisonnable, j’avais vécu pire.

    « Alors hier soir qu’est-ce que j’ai fais déjà ? Il me semble que je me suis incrusté dans une fête et que j’ai fais de très charmante rencontre d’ailleurs » Elle savait très bien de quoi je parlais et cette pensée me dis lâcher un petit rire. « Et toi ? »
    Je la regardais à présent de haut, elle allongé et moi assis, en train de la regarder ou de l’admirer, je savais plus trop.


♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪


"Dans tout l’univers, rien n’est plus important que le pouvoir. L’argent et la beauté n’ont d’intérêt que le pouvoir qu’ils nous procurent. Juste en dessous il y a le sexe. Donc sexe plus pouvoir égal... l’éclate totale !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


“ Contenu sponsorisé ”




MessageSujet: Re: ❝ Did I ever tell you how much I love their friendship? ❞ .. DROPHAA.

Revenir en haut Aller en bas

❝ Did I ever tell you how much I love their friendship? ❞ .. DROPHAA.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You Can't Stop The Beat ::  :: RP terminés-