AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

ECHOS DES PLAINES [en attente]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Admin

avatar


♫ Je suis la depuis le : 23/10/2011
♪ Nombre de slushs : 189


We got the beat
♪ LA Gleebox:
♪ Libre pour un rp ?:
♫ Tu es plutôt quoi ?:




MessageSujet: ECHOS DES PLAINES [en attente] Mer 28 Déc - 14:01



http://www.echo-des-plaines.org
http://www.echo-des-plaines.org
http://www.echo-des-plaines.org





Extrait du contexte

Lettre de Erriel Sirwë, Mère Inquisitrice à Rodion Renfor, chef d'armée, Dragonnier.

« Malgré les différends qu'a pu connaître votre peuple avec les autres, l'heure n'est plus aux courbettes et aux négociations diplomatiques. Vous excuserez ma franchise et mon empressement mais ce que j'apprête à vous révéler risque fort de vous concerner, vous autres dragonniers. J'ai, en effet, de fortes raisons de croire que le pays tout entier va connaître des bouleversements, et non des moindres. J'imagine sans peine votre suspicion mais tout cela est très sérieux. Pour vous prouver ma bonne foi et mon respect pour vous, je suis même prête à vous révéler le fin mot de l'histoire, quand bien même celle-ci met en danger des êtres qui me sont chers.
Malgré votre indifférence à l'égard de Cathairfál et des évènements qui s'y déroulent, vous avez sans nul doute déjà entendu parler de la légende du roi Hardan et de la création de la citadelle ? Vous savez aussi que durant des centaines d'années, tous les peuples confondus, le votre y compris, ont dû lutter, au prix de lourds sacrifices, face aux créatures des ténèbres à qui personne n'a encore trouvé de nom assez terrible pour s'y référer, si ce n'est Créatures des Enfers ? Voilà de nombreuses années déjà que Inasmir le Sorcier a mis au point de solides barrières magiques protégeant la ville. Nous les nommons à juste titre « le Bouclier du Sorcier » ou plus simplement le Bouclier. Aussi, sans doute, avons-nous contracté une immense dette envers Inasmir...
Quoiqu'il en soit, il y a quelques mois de ça, Inasmir nous a tourné le dos. Tout ce qu'il y avait de bon en lui s'est obscurci au point qu'il nourrit aujourd'hui de néfastes projets de domination sur Cathairfál et sur ses habitants, mais sans doute aussi sur le monde dans son entier. Parce qu'il ne trouvait pas assez démonstratives l'admiration et la reconnaissance du roi et plus généralement du peuple pour sa puissance et ses dons, il s'est vengé de la pire manière qu'il soit : après avoir rompu le charme des frontières invisibles de la citadelle, il s'est volatilisé dans la nature, emportant avec lui le secret du Bouclier.
La situation ne serait pas si désespérée si l'une de nos sœurs Inquisitrices n'était pas au centre de ses obscurs desseins. En effet, l'une d'entre nous s'est laissée corrompre, elle a pour nom Andaril Sirwë. C'est ma propre sœur. Je la soupçonnais depuis longtemps déjà d'être éperdument amoureuse du sorcier, mais, voulant la protéger, j'ai gardé le silence. Je le regrette maintenant, bien que je n'imaginais pas une seule seconde que sa passion puisse la pousser si loin en dehors des sentiers battus. À la demande de Inasmir, Andaril s'est enfuie. Elle porte sur elle une clef – dont on ignore la description – qui apparemment ouvrirait une boite, la Boite d'Inasmir, aussi nommée Boite Oubliée. Cette boite, vous le devinez, renferme le secret du Bouclier. D'étranges et fabuleux récits circulent sur les pouvoirs de cette fameuse boite, et tout aussi vrai que nous ne savons pas exactement de quoi celle-ci est capable, ces récits ne sont là que ragots et inventions issus de l'imagination du peuple.
Il nous faut retrouver au plus vite la clef et la boite, mais je doute que les choses soient si simples. Je crois, de mon côté, que Inasmir nous réserve encore bien des surprises, mauvaises, cela va de soit.
Cependant, après vous avoir clarifié la situation, j'en viens maintenant au véritable motif de ma lettre. Je ne serais pas étonnée que le sorcier ou Andaril ou même tous deux ne viennent chercher refuge par chez vous, dans les montagnes de Bairr Bàn, aussi ne serez-vous pas étonnés de rencontrer du monde là-bas, car, bien entendu, nous allons les prendre en chasse. Quant à ce que vous pourriez faire pour nous, si vous vous le demandez, voici mes questions. Nous aiderez-vous ? Laisserez-vous de côté cette vielle rancœur que vous nourrissez contre nous pour voir nos rapports à l'avenir sous un jour nouveau ? Enfin et surtout, si une guerre était déclarée contre Inasmir, vous joindriez-vous à nous ?
Erriel, Mère Inquisitrice. »

intrigue actuelle

Nous sommes au début de l’été de l’an 30 du deuxième âge II. Les saisons ont repris leur cours normal en Lanriel et la célébration de la fête de Beltane fut un succès, des milliers de gens ayant fait le déplacement pour remercier la Déesse de son pardon. La foi en Eydis a regagné le cœur des hommes, au grand dam de ceux que l’on nomme Héritiers… Ce nouvel été marque également l’anniversaire du couronnement du roi Arsenios Hardansson et, comme le veut la coutume, le Grand Tournoi est organisé, promettant de nouveaux jours de fêtes au peuple de Lanriel.

Pour célébrer l'anniversaire de son couronnement, Arsenios a été plus ou moins contraint par ses conseillers à organiser une grande fête dans les champs de Perllan à laquelle sont conviés indifféremment le petit peuple comme les plus grands aristocrates. Dans les champs du quartier nourricier de Cathairfál sont apparus des dizaines de tentes aux couleurs éclatantes, champ de fleur altier portant les armoiries des différents Blasonnés bien décidés à participer à la Joute royale. Un grand tournoi a en effet été organisé pour l'occasion. La grande piste silencieuse depuis des mois a repris vie et couleur lorsque les domestiques et les écuyers y ont accroché les fanions des différents champions du royaume. Les gradins ont été réparés, cirés et brillent maintenant d'un bel éclat sombre sous le soleil de ce printemps providentiel, nouveau miracle accordé par notre déesse Eydis. Aujourd'hui nul n'aura à se soucier de quoi que ce soit. Les celliers de la forteresse royale ont été ouverts pour l'occasion et pendant que les Blasonnés banquetteront assis autour de tables dressées à leur usage personnel, le peuple pourra se régaler de mets certes moins raffinés que des paons en gelée mais mitonnés par les petites mains du Palais Coróin...

Descendez à Perllan, courageux sujets de Lanriel. Que vous soyez chevalier venu pour participer à la Joute ou à la Grande Mêlée, simple membre de la communauté ou Blasonné paré de ses plus beaux atours. Votre roi vous invite à oublier pour un temps les sombres nuages qui planent au-dessus de nos têtes et à nous réjouir simplement d'être ensemble...

Le Grand Tournoi est une occasion pour tous de prouver sa valeur ou de se faire remarquer de Sa Majesté Arsenios Hardansson. Si la Joute Équestre n'est ouverte qu'aux Grands du Royaume, il existe un certain nombre d'épreuves tels que le tournoi de tir à l'arc ou d'adresse équestre qui ne sont absolument pas réservés aux Blasonnés. Cette décision prise par un des ancêtres de notre bon souverain a permis d'ouvrir les épreuves aux Indigents les plus capables et de recruter les meilleurs d'entre eux dans l'armée. On dit même qu'être repéré par un aristocrate lors de ces jeux peut être un facteur d'ascension sociale.

© L'ÉCHO DES PLAINES ©
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://youcantstopthebeat.forumgratuit.org

ECHOS DES PLAINES [en attente]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You Can't Stop The Beat ::  :: Partnership :: Fiche de publicité de nos amis-