AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

will we ever say the words we’re feeling reach down underneath and tear down all the walls

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

avatar

“ Invité ”




MessageSujet: will we ever say the words we’re feeling reach down underneath and tear down all the walls Mar 25 Oct - 17:42


« Jesse je ne sais vraiment pas quelles chansons choisir pour l'exercice imposé par M. Shue' ... tu veux pas m'aider ? Je bloque totalement... » Jesse hoche alors la tête et lui donne rendez vous à la bibliothèque après les cours de l'après midi de la brunette. Rachel le remercie alors et l'embrasse puis après avoir passé une main dans ses cheveux sort de la salle pour se rendre à son casier. Elle marche d'un pas tranquille, la tête haute, dans le couloir, regardant autour d'elle les lycéens. Rachel se considèrent supérieur sur beaucoup de plan. Tout d'abord elle se trouve bien plus intelligente que la plupart des lycéens de McKinley, mais en même temps ce n'est pas bien dur.. Quand on les observe attentivement on se demande pour certains de quelles planètes ils proviennent..

Elle continue de marcher jusqu'à se qu'elle se stoppe net. Elle resta bouche bée et ferma les yeux. Elle ne bougea pas, entendant alors des rires qui l'entouraient. A la suite, les joueurs de l'équipe de football lui jette leur boisson en plein visage. Elle se mordilla alors la lèvre inférieur pour ne pas craquer au milieu de la foule. Elle les entend alors partir en criant : DIIVVVA dans tes rêves!!! Looosseeeuuusseee !! Rachel ouvre les yeux, et passe une main sur son visage pour enlever le liquide froid qui dégoulinait. Elle garda la tête haute et ne fait pas attention aux personnes qui la montraient du doigt en riant et va à son casier chercher des vêtements de rechange. Elle commençait à avoir tellement l'habitude de se faire slusher qu'elle avait presque une garde robe dans son casier. Après avoir pris son sac, par en direction des vestiaires du gymnase.

Elle en sort une bonne demi heure plus tard habillé d'un de ses pull avec des motifs d'animaux dessus, d'une jupe noire et de chaussette hautes blanches. On ne pouvait pas dire que la brunette était à la mode. Elle a un coté très spéciale en se qui concerne son choix vestimentaire mais au moins celle ci est unique dans son genre. Elle ouvre légèrement la porte et passe sa tête. Personne à l'horizon ! La sonnerie avait du retentir pendant qu'elle était sous la douche. Elle se méfie quand même et sort timidement. Elle marche alors jusqu'à son casier d'un pas vif, prend ses affaires de cours et regarde l'heure. Avec un peu de chance elle pouvait être accepté à son cours d'italien. Elle se mit alors à courir et s'y rend !

Après ses deux heures de cours, elle eut un large sourire sachant qu'elle allait retrouver son petit ami. Elle partit en direction des escaliers pour se rendre au deuxième étage et entre alors dans la bibliothèque. Parcours les rayons, regardant les discographies de grand chanteurs, puis sens alors son téléphone vibrer dans la poche de son gilet. Le sort et voit un message de Jesse. " Je ne peux pas venir, désolé, je t'aime" Elle eu un soupire, lui répond que ce n'est pas grave, puis se met à faire sa recherche seule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

“ Invité ”




MessageSujet: Re: will we ever say the words we’re feeling reach down underneath and tear down all the walls Sam 12 Nov - 8:25



« Petite idiote insignifiante ! Retourne pleurer dans les jupes de ta mère ! »

Aloycia, en grande forme aujourd’hui ? Oui, elle devait bien avouer qu’elle ne pouvait pas se sentir mieux. Depuis les événements de l’année passée, tout le monde avait l’impression que la sulfureuse rousse allait s’apitoyer sur son sort et pleurer toutes les larmes de son corps. Et bien devinez quoi, c’est pas le genre de la maison !
Elle était toujours la garce rebelle qui se fiche de tout le monde, sauf qu’elle s’en fichait encore plus maintenant. Avant, elle appartenait aux Cheerios pour montrer à tous qu’elle était la plus populaire, plus populaire même que Quinn Fabray. Aujourd’hui, tout cela n’avait plus la moindre importance. Tout ce qu’elle voulait, c’était vivre une petite vie paisible et avec un peu de chance, essayer d’oublier qu’elle avait donné vie, un jour, dans un lointain passé.

Aujourd’hui, la petite rousse s’était levée d’une humeur massacrante. Elle avait eu sa mère au téléphone, encore. Sa pauvre mère qui s’excusait autant qu’elle le pouvait pour ne pas l’avoir protégée face aux assauts de son père. Mais cela n’avait plus d’importance aujourd’hui. Elle ne l’avait pas fait, et c’était tout ce qui comptait aux yeux d’Aloycia. Sa propre mère avait préféré la jeter à la rue, enceinte, plutôt que de la protéger et de jeter son père, un homme qu’elle n’aimait de toute façon plus. Il fallait croire qu’elle en avait eu marre de jouer les gentilles petites filles compréhensives. Son père était passé de la voir comme une princesse à la voir comme un monstre, alors elle avait fait de même.
En arrivant au lycée dans sa tenue flambant neuve, elle se dirigea vers son casier, pris son livre d’anglais et se recoiffa rapidement devant son miroir.
Mais alors qu’elle refermait son casier et se tournait pour aller dans sa salle de cours, une pauvre fille qui devait être en première ou en deuxième année renversa sa bouteille d’eau sur les Louboutin toutes neuves d’Aloycia. Il n’en fallu pas plus pour lui faire perdre contrôle de son corps.
Elle poussa la gamine dans les casiers et voila comment on en arrive à la situation du début !

Aloycia s’en voulu, mais c’était trop tard. Après sa classe, elle éprouva le besoin de se retrouver un peu toute seule. Elle ne savait pas pourquoi, ce n’était pourtant pas le genre de la divine elle de vouloir être seule, sans une cour de garçons se glissant à ses pieds. Mais pourtant, ce fut le cas.
La jeune femme se dirigea vers le seul endroit où elle était sûre de ne trouver personne, ou presque personne : la bibliothèque.
Elle entra doucement dans cet endroit étrange qu’elle ne connaissait pas, déposa son sac sur une table et se mit à faire quelques pas, arpentant les allées. Mais une allée attira son attention : celle des biographies d’artistes. Non mais ça existait vraiment ? Une bibliothèque, c’est fait pour les trucs sérieux comme… les bouquins soporifiques d’histoire, non ?

Waw, trop génial !

Une salve de « chuuuuuut » retentit, et Aloycia se contenta de lancer un regard noir vers les tablées qui avaient osés la « chuter ».
Elle continua sa promenade lorsqu’elle aperçut, dans le même rayon qu’elle, Miss Rachel *Glee club* Berry, probablement l’une des filles les plus impopulaires du lycée. Elle ignorait pourquoi, mais le Glee Club n’avait jamais eu une bonne réputation. Dommage, certains d’entre eux étaient doués. Rachel en faisait partie. Même si elle ne l’avouerait jamais, Aloycia respectait beaucoup la brunette. Au moins, elle savait exactement ce qu’elle faisait, ce qu’elle voulait faire, et elle était à l’aise dans ses baskets, même si cela voulait dire être aspergée d’une boisson collante et dégoûtante tous les jours au matin. La belle rousse s’approcha de la diva et lui sourit.

Ca alors, Rachel Berry ! T’es pas en train de faire tes vocalises ?

Ce qui fatiguait surtout Aloycia dans le comportement de Rachel, c’était son choix désastreux en matière de mode, mais aussi en matière de garçons. Choisir cet hypocrite Jesse St James alors qu’elle a un Finn Hudson tout prêt à lui manger dans la main, c’était pour le moins étrange. La pauvre, elle devait vraiment être perdue sentimentalement parlant… Mais ça, c’était quelque chose pour lequel Aly pouvait forcément faire quelque chose. Les mecs, c’était clairement son domaine !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

“ Invité ”




MessageSujet: Re: will we ever say the words we’re feeling reach down underneath and tear down all the walls Sam 12 Nov - 18:02


Rachel feuilletait les discographies des plus grand chanteurs et tomba sur celle de Lionel Richie. Cela lui rappela alors le jour de sa rencontre avec le beau Jesse St-James, son petit ami. C'était exactement à cet endroit. Elle eut un petit sourire rien que d'y repenser et repose le livre pour en prendre un autre. Elle ne savait vraiment pas quoi chanter et c'était une première, mais elle devait avouer quand ce moment elle n'avait pas trop la tête à ça. Elle eut un soupire et décide d'aller au rayon d'à coté, elle regarde attentivement et prend un livre sur Barbara S. Elle le regarde et entend une voix féminin lui adresser la parole. Elle tourne alors la tête et regarde de haut la personne en fronçant légèrement les sourcils. La brunette n'avait jamais vraiment eu d'amis, il y a ceux du glee club oui, et deux trois autres personnes mais elle n'était pas réputé pour être une fille très entouré avec qui on veut traîner. Déjà les gens prennent peur en voyant ses vêtements et quand ils essayent de lui adresser la parole, Rachel ne peut s’empêcher de montrer qu'elle est la meilleure et qu'à coté toutes personnes a un Q.I inférieur à la moyenne.

Elle observe alors la jeune femme et lui fait un sourire des plus léger. Pourquoi Aloycia E. Lowell venait elle lui parler ? Elles n'étaient pas ennemis mais elles n'étaient surtout pas amies. Les deux jeunes femmes partageaient certains cours ensemble et avaient meme réussi à travailler ensemble lors de travail de groupe. Rachel connait la jeune femme car elle n'a pas une tres bonne réputation. Elle s'est déjà qu'elle ne la verra pas au club d'abstinence. Ca alors, Rachel Berry ! T’es pas en train de faire tes vocalises ? Rachel allait répondre d'un ton hautain mais préféra se retenir en attendant de savoir pourquoi celle ci lui parlait.

« Non je ne fais pas de vocalises... Sinon je serais à l'auditorium mais peut etre que tu as du mal à différencier les deux endroits, d'ailleurs tu connais la bibliothèque, tu m’épate ! » Et voilà, elle avait commencer. C'était encore assez gentil mais
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

“ Invité ”




MessageSujet: Re: will we ever say the words we’re feeling reach down underneath and tear down all the walls Sam 19 Nov - 10:35


Bon, il fallait bien l'avouer, elle l'avait méritée celle-là, non? Rachel Berry l'impressionnait de plus en plus. Avant d'être connue dans le lycée comme étant une membre du Glee Club, avant que le Glee Club soit repris par Monsieur Shue, Rachel n'était rien, personne ne connaissait ne serait-ce que son prénom, mais aujourd'hui, les choses étaient devenues bien différentes. Rachel avait participé à de nombreux concours, et même si elle n'en avait pas encore gagné un seul avec le Glee Club, il s'avérait qu'ils avaient tous du talent, et que Aloycia avait même songé, l'espace d'une seconde, à rejoindre le club. Mais elle n'avait aucune confiance en elle, ni même en sa voix. Alors, elle se contentait de rêver de la musique en se comportant comme la pauvre petite idiote qui s'était faite mettre enceinte par un lâche qui avait préféré fuir. Les gens avaient d'elle cette image de poupée qui devait s'occuper de son bébé tous les jours en rentrant chez elle. Certaines personnes la trouvaient même indigne de laisser son enfant à la maison alors qu'elle venait à l'école. Et d'autres la trouvaient courageuses de surmonter la mort de son bébé de la sorte. Et oui, il y avait trois catégories de personnes: ceux qui savaient pour la mort du bébé, ceux qui l'ignoraient et qui la trouvaient courageuse, et ceux qui l'ignoraient et qui la détestaient encore plus.
Et à vrai dire, elle parlait tellement peu à Rachel qu'Aloycia ignorait à quelle catégorie appartenait la brunette.

D'accord, je l'ai bien cherchée.

Aloycia eu un léger sourire. Rachel avait beaucoup gagné en caractère au cours de ces trois dernières années, et même si elles n'étaient pas amies et ne le seraient probablement jamais, la petite rousse était contente de voir que la jeune chanteuse ne gâchait pas son potentiel et réussissait à acquérir un caractère à l'épreuve des balles. Elle allait connaitre beaucoup de coups durs si elle voulait vraiment continuer dans cette voie, et elle aurait besoin d'une force à toute épreuve.
Distraite, ou en tous cas, faussement distraite, la jeune femme se tourna vers les biographies d'artistes et commença à regarder les noms que l'on pouvait lire sur la reliure des livres. Que des grands noms, que des artistes de génie.

Comment se porte le Glee club pour le moment?

Elle passait le bout des doigts sur les livres, ne cherchant aucun nom en particulier mais elle fini par tomber sur la biographie de Janis Joplin, une artiste incroyable que la jeune femme vénérait littéralement. Elle connaissait toutes ses chansons par coeur.

Je l'adore...

Les mots lui avaient échappés. D'ailleurs, elle ne savait même pas si elle les avait prononcés à voix haute. Peu de gens savaient qu'Aloycia était passionnée de musique. Dans ce lycée, la musique rappelait le Glee club, et le Glee club était un tabou. Il était donc hors de question qu'elle parle ouvertement de sa passion pour la musique. Et pourtant, elle la vivait pleinement, ou presque. La vivre pleinement, ça voudrait dire prendre des cours voire même rejoindre le club de chanteurs du lycée, et ça, elle ne pouvait pas s'y résoudre. C'était bizarre pour quelqu'un qui se souciait en apparence peu de son image, mais sa réputation, c'était tout ce qui lui restait. Sans ça, peut-être qu'elle aurait déjà fait une erreur irréparable, et ce depuis bien longtemps!
Elle observa le visage de Rachel, qui devait se demander ce qu'il se passait, et pourquoi elle avait subitement décidé de venir lui parler. Et a vrai dire, la même questions trottait dans la tête d'Aloycia.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

“ Invité ”




MessageSujet: Re: will we ever say the words we’re feeling reach down underneath and tear down all the walls Sam 3 Déc - 13:57


Rachel était plongé dans le livre qu'elle avait dans les mains quand elle entendit la question de la jeune femme. Elle leva alors les yeux vers elle, intriguée se demandant vraiment pourquoi elle lui faisait la conversation. Elles sont tellement différente. Comment allait le glee club ? Rachel ne su comment interpreter cette question, depuis quand elle s'intéressait au glee club ou bien à ses membres.. Elle fronça légèrement les sourcils et répond alors

« Le glee club va très bien .. merci ! »

Elle lui fit un petit sourire et ferme son livre et s'approche d'Aloycia. Elle l'écoute et lui répond alors :

« Janis Joplin un style bien différent du mien...mais une femme très talentueuse ! Tu aimes la musique ? tu aurais presque des bon gout ! »

Rachel eut un soupire. Elle ne comprenait toujours pas pourquoi celle ci lui faisait la conversation. Elle regarde quelques discographie et en prend plusieurs pour etre sur de faire le bon choix pour son devoir de la semaine au Glee Club. Elle partit les poser sur une table et vit que la jeune femme la suivit et s'assit en face d'elle. Rachel ne su vraiment pas quoi penser .. Elle n'a aucune confiance en la jeune femme comme en la moitié des lycéens de McKinley, en faite elle n'a confiance qu'aux membres de la chorale et encore, elle en méprisait la plupart se demandant ce qu'il y faisait ou bien elle était tellement jalouse de certaines voix qu'elle ne préférait pas sympathiser..Elle passa une main dans ses cheveux et lui demande alors :

« pourquoi tu es là à me faire la discussion ? Je veux dire on est pas ami et on a rien du tout en commun... Moi je ne vis que pour la musique, le glee club, etre une star alors que toi tu ... Je ne sais pas ce que tu fais mais on est différente..Alors que me veux tu ? Tu veux te moquer de moi comme les trois quart des lycéens ? »
Revenir en haut Aller en bas


“ Contenu sponsorisé ”




MessageSujet: Re: will we ever say the words we’re feeling reach down underneath and tear down all the walls

Revenir en haut Aller en bas

will we ever say the words we’re feeling reach down underneath and tear down all the walls

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You Can't Stop The Beat ::  :: RP terminés-